Climatisation et écologie : quel impact sur l’environnement ?

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

La climatisation a le vent en poupe, mais elle est souvent remise en cause pour son impact sur notre santé et sur l’environnement.

Est-elle dangereuse et doit-on s'en méfier ? Voici la réponse !

Pollution et climatisation

Climatisation et gaz à effet de serre

L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) rappelle qu’un climatiseur peut rejeter des fluides frigorigènes qui sont responsables de l’augmentation des gaz à effet de serre :

  • En effet, ces fluides ont un fort pouvoir de réchauffement évalué par le GWP (Global Warming Potential, Pouvoir de Réchauffement Global en français) ;
  • Pour éviter les émissions de fluides frigorigènes dans l'air, il est important de procéder à un installation en règle et procéder à des contrôles d'étanchéité réguliers. En soi, un circuit de climatisation est fermé, donc pas d'émission.
  • La climatisation instaure un cercle vicieux, appelé îlot de chaleur urbain que l'on retrouve dans les grandes villes :
    • Plus les températures augmentent et plus on a recours à la climatisation ;
    • Mais plus on s'en sert, plus on rejette de la chaleur dans l'air avec les systèmes de climatisation Air/Air.
    • Pour y remédier, les grandes villes ont recours à des systèmes de climatisation centralisés qui rejettent la chaleur sur des boucles d'eau.

Les climatiseurs sont très gourmands en électricité :

  • Votre facture peut augmenter de 20 à 25 % pour une surface de 45 m² durant la période estivale ;
  • Lors de la canicule de 2003, les pics de consommation électrique étaient un réel sujet d’inquiétude, alors que seulement 10 % des foyers en étaient dotés.
  • Les pics de consommation électrique que l'on retrouve en hiver lors des vagues de froid, se retrouvent maintenant aussi en période estivale lors des pics de chaleur.

 

Interdiction des fluides frigorigènes de type CFC et HCFC

Les CFC (chlorofluorocarbone) et HCFC (hydrochlorofluorocarbone) ont été très courtisés dans l’industrie du froid notamment comme réfrigérants, dans les systèmes de climatisation pour leurs propriétés :

  • Ils sont ininflammables ;
  • Ils n'étaient pas chers : environ 2 € le baril ;
  • Ils ont une bonne capacité de résistance ;
  • Ils ne se dégradent pas ;
  • Ils n’endommagent pas les installations ;
  • Ils ont une facilité de liquéfaction.

En revanche, ces deux types de fluide contenaient du chlore, responsable du trou dans la couche d'ozone. Ils ont donc tous été interdits progressivement par le protocole de Montréal.

De nouveaux gaz réfrigérants pour la climatisation

Les fabricants sont aujourd’hui soucieux de l’environnement et participent à la réduction des déchets et de l’impact environnemental des climatiseurs, grâce à de nouveaux gaz réfrigérants :

  • Le fluide frigorigène R 410 A (HFC) :
    • Il réduit l’impact sur la couche d’ozone à zéro ;
    • Certains systèmes de climatisation réduisent ainsi leur consommation électrique pour une performance équivalente ;
    • Son action sur l'effet de serre est 2088 fois plus importante que le CO2. Les fluides de sa catégorie (HFC) sont en passe d'être interdits prochainement. Ils subissent pour l'instant un système de quotas limitant leur utilisation.
  • Les mélanges de fluides frigorigènes :
    • Pour faire face aux restrictions de HFC, les industriels procèdent à des mélanges de fluides pour réduire leur impact sur le réchauffement global ;
    • En climatisation, le fluide actuellement utilisé est le R32, il a un effet de serre 3 fois plus faible que le R410A mais supérieur de plus de 600 fois à celui du CO2.
  • Les nouveaux fluides frigorigènes de type HFO (hydrofluorooléfine) :
    • Ils n'ont aucun impact sur la couche d'ozone et ont un faible effet de serre ;
    • Ils ont une performance équivalente aux fluides précédents ;
    • Ils sont légèrement inflammables.
  • Les hydrocarbures :
    • Ils sont dits naturels ;
    • Ils n'ont aucun impact sur la couche d'ozone et un faible effet de serre ;
    • Ils sont déjà présents dans les réfrigérateurs domestiques et professionnels ;
    • Ils sont inflammables.
  • L'ammoniac (NH-3 ou R-17) :
    • Il est dit naturel ;
    • C'est un excellent frigorigène ;
    • Toutefois, il est toxique et inflammable ;
    • Malgré cela, il demeure dans le milieu industriel ;
    • Il n'a aucun impact sur la couche d'ozone ou effet de serre.
  • Le dioxyde carbone (CO2) :
    • Il est dit naturel ;
    • Il n'est ni toxique ni inflammable ;
    • Il n'a aucun impact sur la couche d'ozone et un faible effet de serre ;
    • Il a une pression d'usage élevée ;
    • Son usage implique des compresseurs de climatisation spéciaux, mais il intéresse toutefois de plus en plus pour les pompes à chaleur, l'industrie et l'agro-alimentaire.

Climatisation écologique

Pour garder l'esprit tranquille quant à l'environnement, sachez qu'il existe des moyens de climatisation totalement écologiques.

On peut en citer principalement deux : 

  • La climatisation solaire

La climatisation solaire utilise le principe de la sorption. Un fluide frigorigène naturel (souvent de l'ammoniac) est mélangé avec de l'eau pour absorber de la chaleur et la rejeter. Ce système fonctionne sans compresseur, il y a uniquement une consommation d'électricité pour deux circulateurs (consommation très faible). La compression est dite thermique au lieu de mécanique et se fait grâce des panneaux solaires.

  • La bio climatisation, aussi appelée rafraîchisseur d'air évaporatif (RAE)

L'évaporation de l'eau est un moyen de rafraîchissement naturel, identique à la transpiration pour l'homme. L'eau sur la peau s'évapore en absorbant la chaleur du corps. Ce même principe est utilisé par la bio climatisation. De l'eau est injectée dans un média, un ventilateur crée un flux d'air qui traverse le média pour se charger en humidité, refroidissant ainsi l'air qui est injecté dans le local.

Lire l'article Ooreka

Envie d'en savoir plus à ce sujet ? Rendez-vous sur nos contenus complémentaires :

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Climatisation

Climatisation : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils pour l'achat, l'installation et l'entretien
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Utilisation

Sommaire

Bien régler la température de son climatiseur

La climatisation et la santé Bien régler sa climatisation

Programmer sa climatisation

Programmer sa climatisation
Voir 1 article de plus